Emeli Sandé, l'ivresse soul-pop

Publié le - Mis à jour le 29/09/2012 à 00:00

Nord Eclair

Emeli Sandé, l'ivresse soul-pop
Emeli Sandé, l'ivresse soul-pop

Emeli Sandé, « Our version of events ». Il ne faut pas s'arrêter à ses excentricités capillaires. Parce que si l'Écossaise de 23 ans a une des coupes les plus aérodynamiques du moment, elle possède surtout une voix en état de grâce qui vampirise les mélodies et des chansons denses, chaudes et extrêmement puissantes. Celles-ci sont tantôt chaleureuses et contagieuses (Heaven, Next to me), tantôt douces et nostalgiques (Mountains, River). Emeli Sandé chante comme une diva soul. Elle plonge dans un vaste héritage musical pour se le réapproprier. Et c'est sans doute la réussite la plus marquante de ce disque. On pense à Nina Simone, Whitney Houston, Joni Mitchell, Lauryn Hill. Entre morceaux aventureux ou joliment indémodables, la jeune fille n'a pas choisi. Et puis, il y a le sidérant My kind of love. La chanson qui fait qu'on se sent bien, effet garanti : pour les matins légers et les débuts de soirée prometteurs.
Disque Virgin. 13,99 E.
Iggy Pop, « Après ». Ne pas s'attendre à ce qu'il vous emporte dans un feu électrique. L'Iguane change de peau et se transforme en crooner languide. Ce qui frappe, c'est le choix des morceaux. Des reprises françaises et anglo-saxonnes puisées dans des répertoires au prestige variable.
Iggy Pop ne se borne pas à jouer les interprètes de luxe mais investit littéralement les chansons comme on conquiert un territoire. Il réussit à rendre attractif Et si tu n'existais pas de Joe Dassin, offre un Syracuse de belle facture et donne du temps et de l'espace à La vie en rose de Piaf et aux Passantes de Brassens. Sans faute aussi sur les standards en anglais ( Everybody's Talkin', I'm going away smiling, Only the lonely) où sa voix de velours en impose. On n'en dira, par contre, pas autant de sa version chamallow de La Javanaise et de la pochette d'un goût douteux.
En vente actuellement sur vente-privee.com au tarif de 7 E.
Electric Guest, « Mondo ». Autant le dire tout de go : l'écoute de ce disque est un bonheur renouvelé à l'infini. Et on doit cette excitation à un duo masculin venu tout droit de Los Angeles qui déroule en rafales ses influences : sunshine-pop, funk, psychédélisme... Cet opus, porté par le hit euphorisant This is heald et les harmonies vocales sucrées d'American dream, provoque une dépendance immédiate et un sourire béat. Les mélodies des dix titres brillent autant qu'elles changent. L'hexagone sera bientôt en orbite autour d'Electric Guest.
Disque Because Music. 14,99 E.
Ladylike Lily. « Get your soul washed ». La Rennaise Orianne Marsalli plane, très au-dessus des petites affaires du monde. Son album ressemble à une plume d'ange qui viendrait se poser sur notre épaule de terrien, nous laissant entrevoir l'existence d'une terre irréelle De l'electro-folk en apesanteur et menée par la baguette magique d'une fée.w Disque L'Autre Distributrion. 15 E.

PATRICE DEMAILLY

Réagir à l'article

Réagir avec son profil Connect

* Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Voix du Nord Multimédia se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

Vos réactions 0

Réagir

Les articles les plus…