Tourcoing-les-Bains, 5 ans, sort la tête de l'eau

Publié le

Nord Eclair

| LOISIRS TOURCOING |

Pour ses 5 ans, le plus grand espace aquatique du nord de Paris a franchi la barre des 500 000 baigneurs annuels, ce qui est de bon augure pour le bilan financier. Une série d'animations est prévue durant trois semaines. Coup d'envoi aujourd'hui.

L'espace aquatique compte deux bassins. L'un est dédié aux nageurs, l'autre aux activités ludiques, avec deux toboggans, une pataugeoire et un bassin avec du courant.
L'espace aquatique compte deux bassins. L'un est dédié aux nageurs, l'autre aux activités ludiques, avec deux toboggans, une pataugeoire et un bassin avec du courant.

Cinq ans après son ouverture, l'espace aquatique Tourcoing-les-Bains a franchi la barre des 500 000 visiteurs annuels. Une bonne nouvelle pour la société privée Aquaval, qui exploite Tourcoing-les-Bains en délégation de service public. Explications avec le directeur de la piscine, Jean-François Druon.

Vous espériez que les comptes de Tourcoing-les-Bains seraient à l'équilibre fin 2013. Qu'en est-il aujourd'hui ?

Nous ne sommes pas encore à l'équilibre mais on s'améliore. On passe tout juste les 500 000 personnes. 2012 a été un gros point positif, avec des moments forts en début d'année et un mois d'août exceptionnel. Le détail des chiffres figurera dans le rapport que je vais remettre à la Ville le 1er juin. Je n'en divulguerai pas la teneur exacte pour l'instant.
En 2011, l'établissement était proche des 400 000 visiteurs, c'est donc significatif... C'est une vraie progression. On était prêt à passer ce cap.
Comment expliquez-vous cette évolution ? La plus forte progression, qui concerne les leçons pour les enfants et l'aquagym, est de l'ordre de 40 %. Le bouche à oreille fonctionne. On a lancé de nouvelles activités comme l'hydrobiking, l'hydropalming, l'hydrotraining... ce sont des formules novatrices.
Le déficit était de 534 000 euros en 2011, de 178 000 euros en 2011. L'objectif est-il toujours d'atteindre l'équilibre fin 2013 ? Si on n'atteint pas cet équilibre, on s'en approchera très fortement. On reste dans cette dynamique. 2013 est plus compliquée que 2012, en tous cas en début d'année. Durant quelques jours, les scolaires n'ont pas pu se déplacer à cause de la neige, qui a eu un impact durant trois week-ends, qui pour nous sont des moments forts. Cela signifie des pertes de recettes. On mise beaucoup sur cette période anniversaire (Lire par ailleurs).
Atteindre les 600 000 visiteurs par an, ce qui était l'objectif à l'ouverture, est-ce toujours envisageable ? Petit à petit, on y arrivera. On ne va pas s'arrêter là parce qu'on a franchi la barre des 500 000. Et quand on sera à 600 000, on visera les 700 000 visiteurs.
En quoi consistent les études qualitatives qui sont menées ? C'est un sondage sur la qualité des prestations, l'hygiène, les installations... Plus de 9 clients sur 10 nous recommandent.
Les tarifs, qui sont plus élevés que ceux des piscines classiques, et sont régulièrement revus à la hausse, ne posent pas problème ? On n'est pas sur le même type de service. L'augmentation qui va être proposée à la Ville sera effective au 1er septembre. C'est en discussion, rien n'est finalisé. Les autres piscines augmentent elles aussi leurs tarifs. On est sur la répercussion de l'augmentation des charges. Mais notre objectif est de rester accessibles au plus grand nombre.
Des vols ayant été constatés, vous deviez renforcer la sécurité. Qu'en est-il ? On a amélioré la surveillance en ce qui concerne les bracelets permettant d'accéder aux différents espaces, afin d'éviter les fraudes. Nous sommes particulièrement vigilants sur les problèmes de vols qu'il y a pu avoir. Le service de sécurité a été renforcé.

PROPOS RECUEILLIS
PAR FANNY SAINTOT

tourcoing@nordeclair.fr 

Réagir à l'article

Réagir avec son profil Connect

* Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Voix du Nord Multimédia se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

Vos réactions 0

Réagir

Les articles les plus…