Saint-André et Bondues : plus de 500 000 euros détournés à La Poste

Publié le - Mis à jour le 29/09/2012 à 05:53

MORAD BELKADI > morad.belkadi@nordeclair.fr

| SAINT-ANDRÉ ET BONDUES |

Un ex-directeur des bureaux de Poste de Saint-André et Bondues a été placé en garde à vue à la fin du mois de mai, soupçonné d'avoir détourné plus de 500 000 E des comptes en banque de ses clients. Lesquels seront remboursés.

Sur plusieurs annes, le directeur de 45ans aurait dtourn plus de 500000E vers ses comptes en banque. Photo Archives/Nord clair
Sur plusieurs annes, le directeur de 45ans aurait dtourn plus de 500000E vers ses comptes en banque. Photo Archives/Nord clair


Au terme de quarante-huit heures de garde à vue à la fin du mois de mai, un cadre de la Poste, désormais suspendu par sa direction, aurait reconnu avoir détourné plus de 500 000 E des comptes de ses clients. Et ce, durant « plusieurs années », selon une source policière. Cet homme, âgé d'environ 45 ans, aurait initié ce stratagème alors qu'il occupait la fonction de directeur du bureau de Poste de Bondues.

Victimes vulnérables
Le but était de ponctionner certaines sommes sur les comptes des clients de la Banque postale qu'il avait en charge pour les virer directement sur son propre compte. Pour éviter d'éveiller la curiosité, le directeur aurait choisi avec minutie ses victimes. « Ce sont des personnes peu regardantes, vulnérables. Pour la plupart, des personnes âgées », selon cette même source policière.
Par la suite, le quadragénaire a été muté au bureau de Poste de Saint-André, toujours aux fonctions de directeur, où les affaires auraient repris de plus belle. Mais comme il fallait s'y attendre, la fréquence et le montant de ces sommes prélevées ont fini par déclencher certaines suspicions.
« Les erreurs de comptabilité, ça arrive rarement, ça peut passer inaperçu, avançait hier un responsable du syndicat Sud PTT. Mais quand ça se produit deux, trois fois, on le repère vite. C'est toujours des gens trop gourmands. » La gourmandise, c'est peut-être bien ce qui a fait tomber le directeur. « Des anomalies ont été détectées lors de contrôles des services internes de la Banque postale, comme il y en a dans toutes les banques », indique-t-on du côté de la Poste. L'alerte a été immédiatement donnée avant que la direction de la Poste ne décide de déposer plainte. L'enquête a été confiée à la brigade financière de la PJ de Lille, entraînant donc l'interpellation du directeur.

Devant le tribunal
Les premiers éléments dont dispose la police judiciaire montre que cet homme a agi seul, avec un unique motif : l'enrichissement personnel.
« Il menait un grand train de vie, assez luxueux. Lors des saisies, des vins de grande qualité ont notamment été retrouvés », ajoute notre source policière.

Après son audition, l'homme a été présenté devant le parquet, mis en examen mais il est ressorti libre. En attendant de comparaître « dans les prochaines semaines » devant le tribunal correctionnel de Lille. On ignorait hier la date précise de l'audience.
Reste maintenant la situation des clients de la Banque postale qui ont été escroqués. « Nous avons contacté les clients qui ont pu être victimes de ces indélicatesses, précise la direction de la Poste. Pour les rassurer, les rembourser le cas échéant, les indemniser éventuellement. » Le nombre total de clients concernés par les détournements est difficile à évaluer.w

Réagir à l'article

Réagir avec son profil Connect

* Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Voix du Nord Multimédia se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

Vos réactions 0

Réagir

Les articles les plus…