Roubaix: Aistsys, le marketing de demain

Publié le

Brendan Troadec

La société roubaisienne développe une logiciel capable d’analyser de lui-même les comportements des consommateurs.

Stéphanie Derlyn, créatrice d’Aistsys à Roubaix.
Stéphanie Derlyn, créatrice d’Aistsys à Roubaix.

La statistique va-t-elle diriger le monde ? Chaque jour, chaque internaute et consommateur produit des montagnes de données sur son comportement commercial. Recueilli et archivé, ce « big data » n’attend que d’être analysé et décrypté pour être transformé en or marketing. La société Aistsys, installée à Roubaix, s’y emploie.

Sur l’écran de la tablette s’affiche un graphique, à première vue incompréhensible, avec de petits triangles et ronds colorés. Mais à y regarder de plus près, cette modélisation devrait intéresser de nombreux services marketing. «  Le principe est simple. Nous classons les clients par tribu selon leur façon de consommer. Nous étudions ensuite quelles sont leurs réactions par rapport à la stratégie marketing mise en place par la marque  », explique Stéphanie Derlyn, créatrice d’Aistsys.

Du chiffre à l’affaire

Créée il y a tout juste un an, sa société développe un logiciel capable d’analyser de lui-même les comportements des consommateurs à partir des données collectées dans les enseignes physiques et sur Internet. Lauréate du réseau Entreprendre Nord, Stéphanie Derlyn prévoit de proposer une solution complète d’ici deux ans.

Modulaire, le logiciel est déjà utilisable pour analyser les comportements d’achats et adapter sa politique marketing aux internautes. D’autres fonctions devraient suivre dans les prochains mois. «  Nous nous adressons à des enseignes ou des chaînes ayant développé des sites d’e-commerce et des outils de collecte, détaille Stéphanie Derlyn. Nous voulons offrir des services aussi performants que ceux qu’utilisent des géants du Web, comme Amazon, mais sans avoir à payer le statisticien qui va avec. L’enseigne doit pouvoir comprendre ses données et adapter sa stratégie marketing en temps réel. Certaines chaînes en sont encore à attendre le résultat de leurs études de consommateurs de 2011 en 2013.  » Ces solutions demandent tout de même d’avoir les reins solides et d’être prêt à investir annuellement quelques dizaines de milliers d’euros, là où les tarifs de la concurrence dépassent facilement des sommes à cinq zéros.

Et la vie privée dans tout ça ? «  La collecte de données sur les clients est très encadrée par la loi. Nous ne cherchons pas à harceler le consommateur d’offres, mais à le chouchouter. Et il peut toujours refuser de participer, objecte la chef d’entreprise. De plus, les données sont anonymisées. Nous ne conservons aucun nom.  »

Aistsys se donne deux ans pour atteindre son marché et transformer les bases de données en ventes.

Réagir à l'article

Réagir avec son profil Connect

* Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Voix du Nord Multimédia se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

Vos réactions 0

Réagir

Les articles les plus…