Mélenchon : le faux tract qui suscite l'émotion

Publié le - Mis à jour le 29/09/2012 à 01:38

Nord Eclair

| LÉGISLATIVES (PAS-DE-CALAIS - 11E) |

Une cartelette reprenant une citation de Jean-Luc Mélenchon et appelant à voter pour lui en français et en arabe approximatif circule dans les boîtes aux lettres de la circonscription. Et suscite l'émotion au Front de gauche.

Car le souci c'est que ce tract n'émane pas du Front de gauche. « Plusieurs de nos militants m'ont alerté avant-hier que ça circulait », indique David Noël, responsable PCF à Hénin. « Des esprits crédules peuvent le prendre au premier degré, s'inquiète-t-il. Mais quand on réfléchit un peu, on voit bien qu'il ne s'agit que d'une vaine tentative de déstabilisation, en rejouant la vieille rengaine du "parti de l'étranger" ».
Sur le fond, cette citation existe. « Mais elle est sortie de son contexte, dans une stratégie de division des classes populaires, poursuit David Noël. Elle s'inscrivait dans un très beau passage du discours rassembleur de Marseille, sur la nécessité de tourner la page de la guerre d'Algérie. C'est un appel à la fraternité. » Sans dire si ce tract émane du FN, Steeve Briois « se félicite de la diffusion massive de ce document vérité. (...) Les communistes locaux semblent ne pas assumer les positions de leur candidat, alors que ce dernier est pour le droit de vote des étrangers ; contre la priorité de nos concitoyens à l'embauche, au logement et à l'attribution des aides sociales... ». Hier soir, le PCF d'Hénin annonçait avoir déposé une plainte contre X.w
S.L.
 

Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :

J.-L. Mélenchon - M. Le Pen

Réagir à l'article

Réagir avec son profil Connect

* Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Voix du Nord Multimédia se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

Vos réactions 0

Réagir