Les travaux « c'est le calvaire, mais il faut les faire. Après ce sera bon »

Publié le - Mis à jour le 29/09/2012 à 06:01

Nord Eclair

Les voies au pont Césarine sont rétrécies. Les bords du square Chochoy en train d'être aménagés.
Les voies au pont Césarine sont rétrécies. Les bords du square Chochoy en train d'être aménagés.

La municipalité a convié, mercredi soir, les Lensois
au salon privilège du stade Bollaert. L'objet de la réunion ? Échanger sur les travaux « qui vont se multiplier ces prochains mois », a prévenu Guy Delcourt, maire de Lens, entouré de ses élus.

PAR MÉLANIE DACHEVILLE

lens@info-artois.fr La réunion publique s'est ouverte sur deux chantiers d'un montant total de dix millions d'euros : le pont Césarine et le square Chochoy. «  Qu'est-ce qu'il va devenir ? », a questionné un riverain. Il sera maintenu. L'intérieur de cet espace vert ne sera pas repris dans les travaux. « Du moins, pas maintenant, rassure-t-on à la table des élus. Mais on a une réflexion plus lointaine...  » Seul le cheminement extérieur sera modifié : élargi dans les prochains jours. Du square, les questions parviennent au pont Césarine. Route au milieu de laquelle seront plantés des arbres. « Actuellement, pour les piétons, les solutions sont trouvées. Mais les cyclistes, est-ce qu'on y a pensé ? », s'est irrité un homme. Deux voies cyclables seront dessinées de chaque côté, avant et après le pont. Mais dessous, les vélos devront rouler sur le trottoir. Jean-Claude, qui habite près de là, est dubitatif : « Je crains pour ce passage piétons-cyclistes.
 » Seul le trottoir côté du square sera élargi à quatre mètres. En face, « ce sera le même qu'à l'heure actuelle ». Et le maire d'alerter, que « le seuil de saturation va être atteint au pont Césarine si les automobilistes ne respectent pas le flèchage. Cette phase va être la plus compliquée du chantier. » De fin juillet à la mi-août, les deux sens de circulation (Lens-Liévin et Liévin-Lens) passeront à une seule voie. En septembre, le conseil général refera de nuit l'enrobé du rond-point Bollaert à la rue Paul-Bert, etc.
Les riverains ont conscience de ces prochaines perturbations. Une dame a suggéré, pour les atténuer, « d'enlever les feux au rond-point Bollaert pour qu'il fonctionne comme un rond-point normal ». Guy Delcourt reconnaît que les feux tricolores, c'est dépassé. Mais «  chaque chose en son temps ».
Chaque réponse apportée ne soulève aucune réaction dans la salle. Les habitants transgressent sur les travaux évoqués précédemment. Tels que le chemin piétonnier rue Jean-Létienne « qui va s'arrêter au niveau du mur ». Le garage Lallain « en phase de désamiantage, dont la démolition commencera à la mi-juin ». Ou encore les passerelles, dont les riverains craignent « qu'elles soient mal fréquentées la nuit, si elles ne sont pas fermées au public ». Seul un dispositif limitera l'accès aux cyclomoteurs. Les échanges cessent là.
La réunion est close, mais les doutes restent... Jacqueline vit avenue Maës. Elle approuve les passerelles, mais conteste l'accès la nuit. « Le point de vue, quand on est sur la passerelle, donne sur nos maisons, pose-t-elle. Si c'est ouvert la nuit, ceux qui voudront voler pourront le faire en descendant par le talus, pour rejoindre nos jardins. » D'autres Lensois, comme Yvette de la rue Paul-Bert, qui est donc au coeur des travaux, elle râle avec le sourire. « C'est le calvaire ! Mais j'admire les entreprises, qui font en sorte de nous gêner le moins possible. Il n'y a pas, il faut faire ces travaux, et après ce sera bon. Après ce sera beau ! »

Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :

Lens

Réagir à l'article

Réagir avec son profil Connect

* Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Voix du Nord Multimédia se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

Vos réactions 0

Réagir

Les articles les plus…