Le premier adjoint, Christophe D'Hulst, invite le maire à retirer sa candidature

Publié le - Mis à jour le 28/09/2012 à 23:14

Nord Eclair

| RÉACTION |
Christophe D'Hulst regrette le choix de Dominique Baert.
Christophe D'Hulst regrette le choix de Dominique Baert.

Le premier adjoint et ancien secrétaire de la section PS de Wattrelos, Christophe D'Hulst, enjoint le maire, Dominique Baert, à retirer sa candidature dissidente afin de faire gagner le candidat officiel du parti, Slimane Tir.

Ambiance tendue chez les socialistes de Wattrelos. Si Christophe D'Hulst affirme que cela n'a pas d'impact sur la gestion courante des affaires locales, il ne cache pas sa grande déception vis-à-vis de la candidature de Dominique Baert aux élections législatives : « Ma première réaction, c'est de la tristesse. Je pensais que Dominique aurait eu l'intelligence de percevoir la situation politique dans laquelle nous nous trouvons. » Pour l'ancien secrétaire de la section wattrelosienne, le candidat sortant agit de façon égoïste : « Certes, certaines décisions du parti peuvent ne pas plaire, mais en allant à l'encontre des consignes, il se pose en diviseur et c'est lui qui devra assumer le risque de l'éparpillement des voix et la situation de fracture dans laquelle il a plongé la section pour une aventure personnelle. » Sur le risque que le candidat officiel des Verts et du PS, Slimane Tir, ne fasse pas le plein des voix de la gauche au premier tour, favorisant ainsi le vote FN, Christophe D'Hulst répond : « Il ne faut pas oublier que la 8e circonscription, ce n'est pas que Wattrelos ! (43% Wattrelos, 57% Roubaix, ndlr) A Roubaix, le vote FN est beaucoup moins important et Slimane Tir est loin d'être un inconnu sur le terrain. Le vote FN, c'est un problème enraciné à Wattrelos depuis longtemps. Dominique pense qu'il est le seul à pouvoir faire barrage au FN, je pense qu'il se trompe et qu'il ne fera que diviser l'électorat de gauche. » Cette division entre le maire et le premier adjoint risque d'avoir des conséquences sur la fin du mandat municipal, même si le premier adjoint espère le contraire : « Je suis dans la majorité municipale. Les dossiers sont abordés normalement et je n'ai aucune ambiguïté de ce côté. Je reste donc premier adjoint sauf si Dominique fait un autre choix. » De quoi nourrir des ambitions pour 2014 ? « Ce n'est pas le moment de parler de ça, répond Christophe D'Hulst. J'ai une famille, un travail que j'aime et qui me prend du temps. Si j'étais si ambitieux, je n'aurais sans doute pas choisi ce chemin-là. » Reste que la rancoeur est perceptible, annonçant une campagne tendue : « J'ai voulu croire qu'il reviendrait à la raison, je lui ai même demandé les yeux dans les yeux de ne pas y aller il y a quelques semaines et je lui demande à nouveau. Il n'est pas trop tard. »w
M.D.

Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :

Wattrelos

Réagir à l'article

Réagir avec son profil Connect

* Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Voix du Nord Multimédia se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

Vos réactions 0

Réagir