Gardien de la paix : les candidats préparaient le concours, hier

Publié le - Mis à jour le 29/09/2012 à 01:11

Nord Eclair

Le test d'endurance cardio-respiratoire est souvent celui qui s'avère fatal pour les candidats.
Le test d'endurance cardio-respiratoire est souvent celui qui s'avère fatal pour les candidats.

Une cinquantaine de candidats au concours de gardien de la paix avaient droit à une journée de préparation au stade Léo-Lagrange de Lens, hier.
L'épreuve d'admissibilité avait eu lieu début avril. Hier, il s'agissait de s'entraîner pour les épreuves d'admission.
La journée avait été préparée par le centre départemental de stage et de formation d'Arras et la mission partenariat et communication du commissariat de Lens. Le major Canel recevait les futurs candidats en entretien pour les y préparer. « On leur donne quelques outils de méthodologie, on les prépare à la présentations de leurs motivations et aux questions sur la connaissance de l'institution et de l'actualité », énumère-t-il.
Les brigadiers-chefs Philippe Grenier et Jacky Ségard, moniteurs activités physiques et professionnelles, avaient pour leur part préparé les épreuves physiques. Un parcours d'habileté motrice que les candidats devaient réaliser en un temps record. Puis un test cardio-respiratoire qui évaluait l'endurance des concurrents. « Celui-là est souvent éliminatoire », soulignaient-ils.
Les épreuves d'admission se dérouleront la première quinzaine de juin. « Ça leur laisse un peu de temps pour corriger leurs défauts », note le major Canel. A. H.

Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :

Lens

Réagir à l'article

Réagir avec son profil Connect

* Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Voix du Nord Multimédia se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

Vos réactions 0

Réagir

Les articles les plus…