D'Oujda à Lille, un festival pour mieux se connaître

Publié le - Mis à jour le 29/09/2012 à 08:58

Nord Eclair

| RENDEZ-VOUS |
Des expos photo sont à voir: ici, l'entrée de la médina. Photo JM Porte
Des expos photo sont à voir: ici, l'entrée de la médina. Photo JM Porte

Jumelée avec Lille depuis 2005, la ville d'Oujda, au Maroc, sera à l'honneur la semaine prochaine à travers concerts, expositions, rencontres pour tisser plus de liens encore.
MARIE TRANCHANT > marie.tranchant@nordeclair.fr
C'est un jumelage qui va bien au-delà du simple panneau à l'entrée de la ville. En 2005, lorsque les accords de coopération entre Lille et Oujda sont signés, ils officialisent « des liens naturels de longue date », entre la ville du Nord de la France et celle du Nord du Maroc. De la seconde, ils sont nombreux à avoir immigré dans la première dans les années 1960. Ils s'y sont installés et aujourd'hui 50 à 60 % des Marocains à Lille et dans la région sont originaires d'Oujda.
Et puis, il y a entre les deux villes des ressemblances qui en font des villes jumelles : toutes deux proches de frontières - la Belgique, l'Algérie -, au carrefour de plusieurs cultures - ch'ti, berbère, arabe... Les domaines d'échange sont nombreux depuis que cette coopération existe et la semaine prochaine, l'événement Oujda by Lille (à prononcer « bi Lil », ce qui signifie « de nuit » en arabe) viendra « mettre en valeur ces initiatives, la réciprocité entre les deux territoires », explique Marie-Pierre Bresson, adjointe à la coopération décentralisée.

Concerts, expos, ateliers...

Le rendez-vous est dans les tuyaux depuis longtemps, a demandé des allers-retours, des contacts, des rencontres, des résidences d'artistes. Un an et demi de travail pour quatre jours de festivités - essentiellement à Wazemmes - tournées vers la Méditerrannée. Le festival sera aussi « l'occasion de mener une réflexion sur le sens que nous donnons à cette coopération », ajoute l'élue. Un programme de conférences et de tables rondes réunira Lillois et Oujdi autour de différentes thématiques, dans cet objectif. Car le but du rendez-vous est de « créer un temps fort de rencontre humaine, et de développer des projets dans la durée », explique l'adjointe à la culture Catherine Cullen.
Le programme, mis en oeuvre conjointement par la ville, la maison Folie Wazemmes, Attacafa et des associations marocaines, est riche. De jeudi à dimanche, Lille va vivre à la façon oujdi avec des concerts : comme celui du groupe Zanga Zanga jeudi soir pour la fête de la musique ou encore le Lille-Oujda music hall, vendredi soir. Expositions, lectures et projections permettront de mieux appréhender la ville d'Oujda et sa région. Le Tati Roulant sera d'ailleurs présent dans différents quartiers lillois pour raconter l'histoire des voyages en bus entre les deux villes jumelées.
Pour mieux s'imprégner de cet échange culturel, jeux pour les enfants, ateliers de danse et de calligraphie, dégustation de produits locaux, et « Oujd'apéros » vous invitent au voyage. Et s'il faut 48 heures pour relier Lille à Oujda en bus, cette fois, la ville marocaine vient à vous, pour un séjour où beaucoup de rendez-vous sont gratuits.w « Oujda by Lille », du 21 au 24 juin, maison Folie Wazemmes, 70, rue des Sarrazins, et ailleurs dans Lille. Renseignements : 03.20.78.86.86.

Réagir à l'article

Réagir avec son profil Connect

* Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Voix du Nord Multimédia se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

Vos réactions 0

Réagir

Les articles les plus…