Un an pour le conjoint violent

Publié le - Mis à jour le 28/09/2012 à 17:44

Nord Eclair

| LILLE |

Autre type d'affaire récurrent au tribunal de Lille : les violences conjugales. Hier, Jamel Borbia a écopé d'un an de prison ferme après que le tribunal a estimé qu'il est bien en couple avec la jeune femme qu'il a agressée.

Que Jamel Borbia ait coursé la victime dans la rue de Bailleul, à Lille, lundi pour lui porter des coups à la tête avant de la plaquer au sol, ça n'a fait aucun doute pour le tribunal correctionnel de Lille. Alors qu'il nie les faits, les policiers qui sont intervenus sur place ce jour-là en ont été les témoins.

En revanche, ce qui était moins clair, c'était la relation qu'entretenait le prévenu avec la victime. Cette dernière explique qu'elle héberge Jamel Borbia depuis un an ou - plutôt - qu'il s'est incrusté chez elle, mais qu'ils n'entretenaient pas de relation amoureuse.

« Elle m'avait enclenché »


« Ce matin-là, elle avait d'ailleurs été porter plainte au commissariat pour vous expulser de chez elle », relève la présidente Beauvais. Le prévenu assure qu'il était son petit ami et s'en explique avec un argument qui lui semble de taille : « D'ailleurs, c'est elle qui m'avait enclenché. » Si la nature de leur relation peut sembler être un détail, au regard de la justice il n'en est pas un. Car, comme le rappelle Me Marie Delommez, le fait que ces violences soient commises sur conjoint est une circonstance aggravante. Hier, le tribunal a considéré que la victime et le prévenu étaient en couple. Un an ferme tombe.
H.H.

Réagir à l'article

Réagir avec son profil Connect

* Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Voix du Nord Multimédia se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

Vos réactions 0

Réagir

Les articles les plus…