Roubaix : Le tram à l'arrêt jusqu'à septembre

Publié le - Mis à jour le 12/02/2013 à 06:36

Nord Eclair

| TRAVAUX |

Les dégâts causés par le gel ces dernières semaines nécessitent de lourds travaux sur la portion roubaisienne du tramway. Coût total 1,6 million d'euros. Le 25 janvier dernier, une rame de tramway qui circulait à Roubaix était victime d'une avarie et se retrouvait immobilisée en pleine voie.

Fin janvier, des travaux de consolidation avaient été faits mais les dégâts sont trop importants.
Fin janvier, des travaux de consolidation avaient été faits mais les dégâts sont trop importants.

Les dégâts causés par le gel ces dernières semaines nécessitent de lourds travaux sur la portion roubaisienne du tramway. Coût total 1,6 million d'euros. Le 25 janvier dernier, une rame de tramway qui circulait à Roubaix était victime d'une avarie et se retrouvait immobilisée en pleine voie.

En cause, le soulèvement de la chaussée, au niveau des voies, sur une longueur d'une centaine de mètres, à hauteur du boulevard De Gaulle.
Après le dégagement de la rame, des techniciens inspectaient les rails et vérifiaient leur état. Le diagnostic était inquiétant. Le ballast, gorgé d'eau par les pluies abondantes de la fin 2012, a bougé avec le gel et a fini par soulever la chaussée.
Immédiatement, la totalité du trafic des tramways entre les stations Bol d'air et Eurotéléport a été interrompue. La chaussée s'étant surélevée de près de six centimètres, le tramway ne pouvait plus circuler. Dès le lendemain, des équipes techniques étaient à pied d'oeuvre pour remédier au problème. Quelques jours plus tard, le trafic reprenait après des travaux de consolidation.
La nouvelle interruption de ces derniers jours laissait supposer plusieurs semaines de travaux. Mais les dégâts sont beaucoup plus conséquents. « La reprise du trafic s'était faite à vitesse réduite, explique Éric Quiquet, premier vice-président de Lille métropole communauté urbaine chargé des transports. Des observations approfondies des rails ont été faites. Les mouvements des rails sont trop importants. Nous pensions pouvoir tenir jusqu'au mois de mai. Mais ça n'est pas envisageable. Nous ne pouvons pas prendre de risques avec les usagers. Il faut une restructuration complète de l'infrastructure. Nous faisons face à une situation imprévue. On a dû faire un choix. La circulation du tramway sur cette portion reprendra en septembre.
» Car le gel et le dégel de ces dernières semaines ont endommagé la chaussée largement en dessous de l'infrastructure, la fragilisant fortement. De lourds travaux de réfection doivent être réalisés : « Il faut de nouveaux rails qui doivent être fabriqués par une société spécialisée. Cela prend du temps. » Et nécessite une procédure d'appel d'offre, elle aussi relativement longue. Si une partie des travaux qui vont être réalisés durant les prochains mois était prévue, une autre ne l'était pas. Le coût total de la réfection des rails sur la portion roubaisienne s'élève à 1,6 M E. « Il y a un surcoût pour la communauté urbaine, reconnaît Éric Quiquet. On ne pouvait pas faire autrement. On ne peut pas transiger avec la sécurité des usagers ».
Le trafic du tramway est donc interrompu entre l'arrêt Bol d'air et le terminus de la ligne à Eurotéléport. 

R. L.
 

Réagir à l'article

Réagir avec son profil Connect

* Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Voix du Nord Multimédia se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

Vos réactions 1

Réagir

Les articles les plus…