Cyclisme

Il y a 60 ans, Rik Van Looy remportait son premier Paris-Roubaix

Publié le 09/04/2011 à 00h00

C'était il y a 60 ans. Rik Van Looy, le célèbre coureur belge, remportait le classique Paris-Roubaix. Il terminera encore deux fois premier dans cette course prestigieuse (1963 et 1965). l'« Empereur d'Herentals » a presque régné sans partage.

Il y a 60 ans, Rik Van Looy remportait son premier Paris-Roubaix
C'était il y a 60 ans. Rik Van Looy, le célèbre coureur belge, remportait le classique Paris-Roubaix. Il terminera encore deux fois premier dans cette course prestigieuse (1963 et 1965). l'« Empereur d'Herentals » a presque régné sans partage.



Un des meilleurs coureurs de son époque, Rik Van Looy a marqué l'histoire du cyclisme en 14 ans de carrière professionnelle (1953-1970). Pourtant, il n'aurait peut-être jamais pensé au cyclisme sans un coup de pouce des habitants du coin. Il était souvent titillé sur son nom alors qu'il roulait sur son vélo en distribuant les journaux dans sa ville natale de Herentals. Les gens l'associaient à un autre Rik, la star du cyclisme belge des années 50, RikVan Steenbergen. Cette proximité de noms a donné des idées à Rik junior qui décide d'aller dans les pas du célèbre champion.
En 1956, trois ans après ses débuts en pro, il se classe déjà deuxième du Championnat du monde sur route, devancé au sprint par... Rik Van Steenbergen. Il a alors 23 ans. En 1957 et en 1958, il s'adjuge Milan-San Remo. En 1959, lors d'une saison exceptionnelle, il remporte le Tour des Flandres, Paris-Tours, le Tour de Lombardie, termine troisième de la Vuelta et quatrième du Giro.



Roi des Classiques
Il s'impose très vite sur les courses d'un jour, les fameux classiques. Van Looy devient le premier coureur à remporter les cinq plus prestigieux : Paris-Roubaix (1961, 1962, 1965), Milan-San Remo (1958), Tour des Flandres (1959, 1962), Liège-Bastogne-Liège (1961) et le Tour de Lombardie (1959). Seuls deux cyclistes ont réitéré cet exploit. Il s'agit d'ailleurs de deux de ses compatriotes : Roger De Vlaeminck et Eddy Merckx. Rik Van Looy est alors surnommé le « Roi des Classiques ».
En 1960, il consacre sa domination sur route en décrochant le titre de champion du monde à Karl-Marx-Stadt, Il renouvelle cette performance l'année suivante à Berne en Suisse, en s'imposant au sprint devant l'Italien Nino Defilippis et le Français Raymo. C'est cette même année qu'il remporte son premier Paris-Roubaix. L'Empereur de Herentals quitte définitivement le circuit en 1970 à l'âge de 36 ans avec un palmarès impressionnant de 379 victoires sur route.
w
PIOTR CZARZASTY
(correspondant)

Nord Éclair