Villeneuve d'Ascq

La mosquée ouvrira pour le Ramadan

Publié le 29/07/2011 à 00h00

Nous vous l'annoncions hier, la commisison de sécurité a rendu un avis favorable pour l'ouverture de la mosquée à l'occasion du Ramadan. Ensuite, elle sera inaugurée officiellement, si tout se passe bien, en décembre-janvier. Visite en compagnie de l'architecte.

La mosquée ouvrira pour le Ramadan
Nous vous l'annoncions hier, la commisison de sécurité a rendu un avis favorable pour l'ouverture de la mosquée à l'occasion du Ramadan. Ensuite, elle sera inaugurée officiellement, si tout se passe bien, en décembre-janvier. Visite en compagnie de l'architecte.


ISABELLE DUPONT > isabelle.dupont@nordeclair.fr
Il est branché sur du 220 volts en ce moment, Oussama Bezzazi, l'architecte de la mosquée. Et pour cause, le lieu va enfin pouvoir accueillir les fidèles. D'autant que, si aujourd'hui l'architecte roubaisien travaille sur d'autres mosquées, celle-ci était sa première création. Et l'équipe de l'AAEC (Association d'animation et d'échanges culturels) qui porte le projet est composée d'amis de 20 ans. C'est dire la dimension affective...
« On était ensemble sur le campus, raconte-t-il. C'est ma mosquée de coeur, c'est la première d'une lignée, elle marque un renouveau de l'architecture religieuse musulmane dans le Nord de la France. » Un renouveau qu'il a traduit par exemple par des parois vitrées sur la mezzanine où prieront les femmes, « ce n'est pas dans les habitudes de fonctionnement qu'hommes et femmes soient dans une même pièce et je n'ai jamais vu, sauf à Duisbourg, un escalier qui communique entre l'espace des hommes et celui des femmes. »


Des stores pour l'intimité
de la prière

Une mosquée qu'il a dessinée non sans avoir abondamment discuté avec l'AAEC. « On a débattu pour savoir comment on fait une mosquée ouverte à la fois par son architecture et son programme. » Sans compter les hautes et larges arcades vitrées, inspirées, tout comme la nef centrale qui sépare la mosquée des bureaux, des églises. Des stores seront prévus pour assurer l'intimité des fidèles durant la prière. « C'est un clin d'oeil qui, je crois, participe au fait que quelles que soient les croyances on s'y sent bien. On est resté dans l'esprit de la ville nouvelle avec cette transparence et cette blancheur », explique-t-il, citant un proverbe arabe, « "mange ce que tu veux, mais habille-toi pour les autres". Nos vêtements ont un impact sur les autres, tout comme ce bâtiment va impacter la vie du quartier. »
Des dons pendant le Ramadan
Reste aujourd'hui à travailler les abords. De la pelouse doit être semée et la dalle recouverte de pierres bleues. Une clôture et un portail seront installés durant le mois d'août. « Durant ce mois de Ramadan, nous ne travaillerons pas à l'intérieur. » Une nouvelle levée de fonds aura lieu pendant cette période de jeûne pour permettre de financer les finitions. Puis, dès septembre, du marbre de Carrare sera apposé dans les escaliers et la nef centrale pour espérer une ouverture officielle en décembre-janvier.
En attendant, Oussama Bezzazi et Mohammed Slimani, vice-président de l'AAEC, savourent le bonheur de cette ouverture au public. « La veille, les bénévoles de l'association ont travaillé jusqu'à 4 heures du matin pour que tout soit prêt », raconte Mohammed Slimani. Les dernières 48 heures, entre le passage du bureau de contrôle et celui de la commission, ont été très éprouvantes. « Il ne fallait pas laisser passer le moindre détail.
Ces derniers jours on a appelé beaucoup de monde pour nettoyer, faire des bricoles et lever les dernières réserves. » En cela, le lieutenant Hasebrouck du SDIS 59 a été d'une aide précieuse, « nous aimerions le remercier, car il nous a conseillés durant ces deux derniers mois », explique Mohammed Slimani.
Cinq années se sont écoulées entre la pose de la première pierre et cette ouverture. Un délai raisonnable selon Oussama Bezzazi. « Avant il fallait attendre 10-15 ans pour en arriver là, on réhabilitait à tâtons, on agrandissait au fur et à mesure, ça coûtait beaucoup plus cher pour un résultat moins bien. Ici on a eu la chance d'avoir une vision globale de ce projet et de ne pas avoir besoin d'y prier tout de suite. » La patience des musulmans villeneuvois sera récompensée dimanche ou lundi soir. Ça, c'est à la lune de décider. w

Nord Éclair