Villeneuve d'Ascq

Un incendie de voiture qui sentait l'escroquerie

Publié le 27/03/2009 à 00h00

Le propriétaire d'une voiture incendiée en février au Triolo a finalement reconnu avoir mis le feu lui-même au véhicule.

Un incendie de voiture qui sentait l'escroquerie
Le propriétaire d'une voiture incendiée en février au Triolo a finalement reconnu avoir mis le feu lui-même au véhicule.


L'Opel Astra s'était évanouie en fumée, le 20 février dans la rue des Merisiers. La brigade des violences scolaires et urbaines de la Sûreté de Lille a effectué une enquête de voisinage minutieuse, ce qui lui a permis de découvrir que la déposition du propriétaire du véhicule incendié, un Tourquennois de 22 ans, était sujette à caution. Celui-ci avait expliqué s'être garé ce soir devant chez un ami pour aller ensuite en discothèque, ce qui s'était avéré inexact.
Placé en garde à vue mercredi, il a reconnu avoir incendié sa voiture pour toucher la prime d'assurance, à savoir la coquette somme de 3 000 E.
Remis en liberté, il sera convoqué en juin devant le parquet. D'ici là, il devra payer une amende de 500 E et rembourser sa compagnie d'assurance.


BRUNO RENOUL

Nord Éclair