Tourcoing

Christian Vanneste se présente comme le candidat anti-système

Publié le 17/05/2012 à 00h00

C'est la fin d'un vrai faux suspense. Le député sortant a confirmé sa candidature hier. Il y a donc deux candidats à droite dans la circonscription. Vanneste se présente comme celui de l'anti-système.

Christian Vanneste se présente comme le candidat anti-système
C'est la fin d'un vrai faux suspense. Le député sortant a confirmé sa candidature hier. Il y a donc deux candidats à droite dans la circonscription. Vanneste se présente comme celui de l'anti-système.


JEAN-FRANÇOIS REBISCHUNG > jf.rebischung@nordeclair.fr
C'est la déclaration que tout le monde attendait à droite comme à gauche. À Halluin, Christian Vanneste a annoncé hier qu'il était à nouveau candidat dans la 10e circonscription, au nom du RPF et avec la mention Droite Populaire ( lire en page 11). Et avec un slogan : « Le courage de la vérité ». Persuadé que sa notoriété fera la différence avec Gérald Darmanin, il s'affiche donc comme le candidat anti-système. Celui qui n'a pas l'investiture de l'UMP mais la légitimité du terrain.
C'est en effet après avoir reçu le soutien de citoyens et surtout de quatre maires divers-droite non encartés de la circonscription la semaine dernière (lire ci-dessous), qu'il dit avoir décidé d'y aller. S'annonce donc une sévère bataille à droite. « Les électeurs vont devoir choisir entre trois lettres, UMP, et 30 années de travail, de présence, de fidélité et de dévouement, explique Christian Vanneste. Ils vont devoir choisir entre un professionnel de la politique et un homme de terrain qui a toujours habité Tourcoing, travaillé à Tourcoing et s'est toujours engagé politiquement à Tourcoing. » La semaine dernière, l'élu avait déjà qualifié Gérald Darmanin d'apparatchik. Il récidive pour s'afficher en « rebelle ». « Ça m'amuse beaucoup car d'habitude c'est plutôt le jeune le rebelle... » Mais un rebelle a vraiment sa chance que s'il est connu et reconnu. Il y a un mois déjà, Christian Vanneste avait fait faire un sondage pour mesurer sa notoriété. L'étude le plaçait comme la personnalité politique la plus connue de la circonscription. C'est loin d'être une surprise. Le député a beaucoup fait parler de lui dans les médias ces dernières années pour ses propos sur l'homosexualité, mais surtout, il est aussi resté très présent sur le terrain. Et ça compte. D'ailleurs, hier, il a repris une citation extraite d'un discours de Jean-Paul Delevoye, l'ancien médiateur de la République, pour illustrer son propos : « Les citoyens ont parfaitement compris que les stratégies politiques pour conquérir le pouvoir n'étaient pas très honnêtes. »


Nord Éclair