Tourcoing

A Tourcoing, Zina Dahmani prête pour les législatives

Publié le 28/11/2011 à 00h00

Jeudi, les militants PS désigneront leurs candidats pour les législatives de 2012. Adjointe au maire, Zina Dahmani est candidate à la candidature dans la 10e. Une circonscription que le PS a réservée à une femme. Mais aujourd'hui détenue par un homme : l'UMP Christian Vanneste.PROPOS RECUEILLIS PAR JEAN-FRANÇOIS REBISCHUNG > jf.rebischung@nordeclair.fr

A Tourcoing, Zina Dahmani prête pour les législatives
Jeudi, les militants PS désigneront leurs candidats pour les législatives de 2012. Adjointe au maire, Zina Dahmani est candidate à la candidature dans la 10e. Une circonscription que le PS a réservée à une femme. Mais aujourd'hui détenue par un homme : l'UMP Christian Vanneste.PROPOS RECUEILLIS PAR JEAN-FRANÇOIS REBISCHUNG > jf.rebischung@nordeclair.fr


Pourquoi êtes vous candidate à la candidature aux législatives de 2012 dans la 10e circonscription ?
>> Je suis adjointe au maire depuis trois ans, ce qui m'a permis de constater les réalités sociales d'un territoire. Et de manière plus large, je vois une France qui souffre des politiques nationales, qui vont pour moi à contre-sens de toutes les valeurs de notre République. Quand on regarde bien, notre devise liberté, égalité, fraternité est bafouée. Cela, plus ma trajectoire personnelle, fait que je veux m'engager.
Au PS, cette circonscription a été réservée à une femme, on entend aussi dire, comme en 2007, « issue de la diversité », que pensez-vous de cette étiquette ?


>> Pour moi, elle est réservée à une femme. Elle n'a pas été réservée à une femme issue de la diversité. Je refuse ce genre d'étiquette. Je ne me vois pas ainsi. C'est un combat que je mène parce que nous appartenons tous à une communauté qu'est l'espèce humaine. On n'a pas à stigmatiser les gens parce qu'à un moment donné, leurs parents ou leurs grands-parents ont décidé de partir vers un autre horizon.
Jean-Luc Deroo, maire d'Halluin, est aussi candidat à la candidature pour être votre suppléant. C'est pour palier un manque de notoriété vous concernant dans la vallée de la Lys ?
>> Je suis allée naturellement vers lui parce qu'il a l'expérience et la compétence. C'est un maire qui gère bien sa ville et nous partageons les mêmes valeurs. Après, je ne sais pas de quelle notoriété vous parlez... Et puis on peut avoir de la notoriété et perdre des élections dès le premier tour...
En 2007, les instances nationales du PS avaient imposé la candidate Najat Azmy dans la circonscription, sans tenir compte de l'avis de la section et de la fédération. Avez-vous la garantie que cela ne se reproduira pas ?
>> Il y a des accords, des procédures. Moi, je suis les procédures. Mais je pense que cela ne se reproduira pas.
Si François Hollande est élu président de la République, la 10e circonscription est-elle gagnée d'avance ?
>> Je ne suis pas dans cet état d'esprit. Bien sûr, on va mener la campagne pour la présidentielle. Mais moi, je fais fi de ça. La campagne des législatives ne sera pas organisée en fonction de cela et je serai sur le terrain du début à la fin. On commencera dès les vacances de Noël.
Le député en place, Christian Vanneste, a dit qu'il n'était pas sûr de se présenter à nouveau. Pour vous, c'est une bonne nouvelle ?

>> Ça ne m'intéresse pas ! S'il se présente, c'est très bien, on ira au combat. S'il ne se présente pas, je ne fais pas de pronostic. Et mon objectif restera le même.
Lors des dernières élections, le FN a fait de bons scores dans la circonscription, malgré sa discrétion sur le terrain. Cela vous inquiète-t-il ?

>> Bien sûr ! Mais en même temps, quand on regarde le déficit de lien social, cela ne me surprend pas : il y a un réflexe, se réfugier derrière les extrêmes. Or, demain, si nous gagnons la présidentielle, l'un de nos objectifs sera de redonner du sens à l'action politique et à la vie de chaque citoyen. En espérant que ça fera baisser le vote FN. Car ce sont des cris de détresse pour la majeure partie, ce ne sont pas des votes idéologiques.
Si vous êtes élue, vous conservez vos fonctions au sein du conseil municipal ?
>> J'ai envoyé un courrier à la fédération dans lequel j'explique que si nous gagnons la circonscription, j'abandonne ma fonction d'adjointe au sein du conseil. Mais je souhaite rester simple conseillère car il me semble qu'un ancrage local est important. w

Nord Éclair