Tourcoing

Tourcoing Plage : un feu d'artifice d'activités

Publié le 13/07/2011 à 00h00

Tourcoing Plage démarre demain sur les quais du canal de Roubaix. Pour une quinzaine où l'on va bronzer, se détendre, faire du sport, danser, s'amuser, flâner. Évidemment, tout est gratuit.

Tourcoing Plage : un feu d'artifice d'activités
Tourcoing Plage démarre demain sur les quais du canal de Roubaix. Pour une quinzaine où l'on va bronzer, se détendre, faire du sport, danser, s'amuser, flâner. Évidemment, tout est gratuit.


MATHIEU THUILLIER > mathieu.thuillier@nordeclair.fr
C'est un 14 juillet extraordinaire qui attend les Tourquennois. Ce soir, à 23 h au parc Clemenceau, plus qu'un feu d'artifice, la compagnie Pok sous les étoiles proposera un spectacle pyromusical sur le thème du cirque, prélude d'une quinzaine fantastique sur les bords du canal de Roubaix. La fête nationale lancera en effet dix-huit jours d'animations dans le cadre de Tourcoing Plage. Le 14, ça commence fort et déjà en musique, puisque désormais les concerts sont la marque de fabrique de la plage tourquennoise.
Forcément, un 14 juillet, à partir de 20 h, les Tourquennois seront invités à un bal... funky, avec The Little Big Band - « le groupe funk du Nord qui déménage » - pour les faire « guincher ». Auparavant, ils auront pu reprendre leurs bonnes habitudes de juillettistes : farniente dans les transats, les pieds dans 500 tonnes de sable, un oeil sur le petit dernier qui joue avec son seau et sa pelle.



Trois week-ends d'enfer
Bien sûr, à Tourcoing Plage, on ne vient pas que pour l'ambiance bord de plage. La recette qui attire bon an mal an près de 50 000 visiteurs sur les quais (de Marseille et de Bordeaux) du canal mixe plusieurs ingrédients. Le principal et on ne s'attardera pas longtemps dessus, les organisateurs n'en ayant pas la maîtrise, c'est le soleil. Sans, pas de fréquentation record. Le succès de Tourcoing Plage, dont la 9e édition s'ouvre demain et jusqu'au 31 juillet, s'articule autour d'activités traditionnelles et gratuites (ponts de singe, pédalos, pétanque, espace zen, marionnettes, ateliers maquillage...), et de trois temps forts.
À chaque week-end, son animation vedette donc. Les 16 et 17 juillet, les plagistes seront invités à s'initier à un sport mêlant capoeira, beach volley, football et acrobatie sur trampoline : le bossaball ! Les 23 et 24 juillet, ça décoiffera avec le saut à l'élastique, la tête à l'envers à 50 m au-dessus du canal. Enfin, les 30 et 31 juillet, un spectacle époustouflant de plongeon de haut vol fera frissonner le public (le 30, à 23 h, spectacle pyrotechnique de clôture). Une plage urbaine, « la plus belle au Nord de Paris », qualifie Djill Achiba, adjoint en charge des grands événements, dont l'accessibilité a été renforcée : un espace de stationnement à proximité de l'impasse Mazamet est réservé aux personnes à mobilité réduite.
Tourcoing Plage dépliera ses transats tous les jours à partir de 11 h, pour ne les refermer qu'en fonction de la programmation. « Le week-end, on fera durer le plaisir », résume la Ville. Il est vrai que les samedis et dimanches de nombreux concerts ont été programmés en collaboration avec la MJC du Virolois sur la scène de Tourcoing Plage. Il y en aura pour toutes les oreilles, nous dit-on. Un oeil sur le programme nous le confirme : musique afro-brésilienne, folk, reggae, rock, jazz..., une sélection des meilleures formations musicales de la région et d'ailleurs se produira (lire ci-contre). Avec « une plage belle, gratuite, fédératrice et familiale », insiste Djill Achiba, la Ville a tout fait pour que sa fréquentation reste au top. w Tout le programme sur www.tourcoing.fr

Nord Éclair