Tourcoing

Emmaüs veut aider les familles en difficulté à déménager

Publié le 03/02/2011 à 00h00

Partenaires économiques, politiques, sociaux se sont retrouvés, vendredi, autour de Michel Platelle, président d'Emmaüs pour ses voeux. L'occasion de remercier tous les bénévoles de l'association.

Emmaüs veut aider les familles en difficulté à déménager
Partenaires économiques, politiques, sociaux se sont retrouvés, vendredi, autour de Michel Platelle, président d'Emmaüs pour ses voeux. L'occasion de remercier tous les bénévoles de l'association.


SÉVERINE PIPART > correspondante locale
Si l'Abbé-Pierre est décédé depuis quatre ans, son action ne s'est quant à elle pas arrêtée. « Nous devons nous occuper de ceux qui souffrent 365 jours par an, précise le président, Michel Platelle. « Il y a de plus en plus d'exclus : des hommes, des femmes, des familles qui se retrouvent dans des situations dramatiques... S'ils viennent chez nous, c'est pour ne pas tomber plus bas. » Plus que jamais, Emmaüs Tourcoing vient en aide à ceux qui frappent à sa porte et qui se trouvent en difficulté. Pour rendre hommage à « ces compagnons », mais également aux bénévoles qui lui permettent d'exister, l'association a souhaité présenter ses voeux.
Parmi la foule présente dans le lieu de vie des compagnons d'Emmaus, les associations tourquennoises sont représentées en force : le Secours populaire, les Restos du coeur, l'association Canal, Logis métropole sont ainsi venus assister à la manifestation.


Emmaüs Tourcoing a été fondée il y a 21 ans et regroupe actuellement une vingtaine de compagnons.
« Faire en sorte qu'Emmaüs
ne soit juste qu'un passage » Une étape provisoire selon Michel Platelle, qui se veut des plus optimistes : « Il faut faire en sorte qu'Emmaüs ne soit juste qu'un passage et que les compagnons puissent ensuite voler de leurs propres ailes. » Pour les aider, une dizaine de salariés et une soixantaine de bénévoles sont présents.
Si l'association tourquennoise prospère, elle a dû s'adapter à diverses contraintes conjoncturelles. « Nous avons constaté une baisse de la valeur des objets et des meubles ou tout ce qui nous est donné. Les personnes cherchent d'abord à vendre par elles-mêmes. » Un problème auquel a su remédier l'association en faisant appel aux entreprises, qui ont confié leurs surplus et invendus. « Des grandes surfaces nous ont aussi permis de récupérer des produits alimentaires. » Ce qu'il leur a permis d'assurer les maraudes et de distribuer certains soirs jusqu'à 120 repas, en plus des couvertures et vêtements chauds.
Cette année, l'association est venue ainsi en aide à deux familles avec des enfants en bas âge et sans logement.
L'année débute sur les chapeaux de roues pour Emmaüs Tourcoing. Après une longue hésitation, le conseil d'administration a décidé, la semaine dernière, de garder les mêmes locaux. Un choix qui induit une rénovation obligatoire, laquelle devrait démarrer rapidement.
Aider les familles à déménager Autre projet : le déménagement social. Grâce à son association avec Logis métropole, Emmaüs compte pouvoir aider les familles en difficulté à déménager. Cela devrait provoquer la formation d'une nouvelle structure et, par conséquent, la création de nouveaux emplois. « Il faut savoir vivre ensemble, se connaître, s'accepter et ne pas oublier que le projet d'Emmaüs se fonde sur la rencontre et le partage des différences pour lutter contre l'exclusion et les causes de la misère. » w

Nord Éclair