Roubaix

Frictions entre voisins

Publié le 31/05/2012 à 00h00

L'action se déroule lundi dans un immeuble de la rue de l'Amiral Courbet à Roubaix. Un homme armé d'un couteau et d'un bâton en menace un autre.

Frictions entre voisins
L'action se déroule lundi dans un immeuble de la rue de l'Amiral Courbet à Roubaix. Un homme armé d'un couteau et d'un bâton en menace un autre.

Ce soir-là, c'était un peu la fête des voisins. « Il avait l'air comme fou, il a passé la tête par ma fenêtre et je lui ai dit : ça y est, tu recommences à faire des bêtises. » C'est en substance ainsi que commence l'histoire racontée par le voisin qui va être considéré comme la victime. La suite est narrée par le prévenu : « Ben alors, si on n'a plus le droit de regarder les gens, c'est la fin du monde. » La future victime est descendue dans le hall de l'immeuble. Le futur prévenu est descendu aussi mais il s'est armé d'un couteau de chasse avec une lame de 20 cm et d'une latte de bois arrachée à son sommier. « J'avais peur, je dis la vérité, je suis un ami de la justice » , lance le prévenu. A priori, outre la justice, ce jour-là, c'était aussi un ami du pastis.

Les violences en bas de l'immeuble ressemblent plutôt à des menaces avec armes. Toujours est-il que Khralil Zaad, 39 ans, sept condamnations au casier et mal vu dans le quartier en raison de son agitation, est interpellé et se retrouve dans le box des prévenus. La procureure Christine Pons résume l'affaire et réclame douze mois de prison dont six de sursis. Ce qui scandalise Me Alexia Navarro, en défense, qui estime que le « roman de l'accusation » est peut-être plausible mais qu'il ne s'appuie sur aucun témoin et alors même que la victime est absente. Trois mois de prison.
D.S.

Nord Éclair