Roubaix

Des lycéens réinventent le théâtre de Shakespeare

Publié le 17/05/2012 à 00h00

Lundi soir, au théâtre Pierre-de-Roubaix, les élèves du lycée professionnel St-François d'Assise ont présenté au public leur pièce Julien et Djamila, une réécriture du drame Roméo et Juliette.

Des lycéens réinventent le théâtre de Shakespeare
Lundi soir, au théâtre Pierre-de-Roubaix, les élèves du lycée professionnel St-François d'Assise ont présenté au public leur pièce Julien et Djamila, une réécriture du drame Roméo et Juliette.



SHIRLEY SAVER > correspondante locale
Des élèves de seconde bac pro vente sont montés sur scène pour un spectacle très original : une adaptation contemporaine de Roméo et Juliette, devenus Julien et Djamila, lycéens amoureux mais tellement différents. Au début de l'année scolaire, les enseignants voulaient monter un projet de communication qui, de fil en aiguille, s'est transformé en l'élaboration d'une pièce complète avec représentation dans un lieu prestigieux.


Plus de vingt élèves ont donc participé à cette aventure même si tous n'ont pas choisi au final de monter sur scène. Dès septembre et tous les jeudis après-midi, Cécile Cacan, professeure de français, a réécrit avec les idées de ses élèves enthousiastes la pièce initiale. C'est ainsi que Roméo est devenu Julien et Juliette Djamila. L'un français, l'autre française d'origine maghrébine, tous deux vont se rencontrer au lycée et tomber amoureux. Ils ne se retrouveront pas à Vérone mais au parc Barbieux. Leurs familles respectives s'opposeront à leur amour, convaincues qu'il est impossible de mêler leurs deux cultures. Alors le drame arrive. Dans un langage jeune et accompagnés par la trentaine de musiciens de l'école de musique de Pérenchies, placés dans la fosse, les lycéens ont goûté au plaisir de l'acteur. Plusieurs professeurs ont mis la main à la pâte, tels que Marie-Noëlle Bécuwe, professeure de vente, Pascal Lefebvre, professeur d'histoire et Djahanshah Mortazavi, professeur de mathématiques qui était pour l'occasion à la régie.
Le projet a été aussi soutenu par l'université de Lille III, représenté par Bruno Duquesne, docteur en sciences de l'éducation, qui est à l'initiative d'un jumelage avec la ville de Varna en Bulgarie. Le projet d'envoyer jouer les lycéens roubaisiens en Bulgarie fait son chemin, en attendant la création d'un club théâtre est prévue pour la rentrée prochaine.w

Nord Éclair