Roubaix

L'Arbre lie neuf communes, ou presque

Publié le 21/03/2012 à 00h00

Des politiques de tout bord réunis autour d'une même table, l'image est presque touchante. Cette photo de famille on la doit à un arbre ou plutôt à la signature de la charte de l'Arbre du territoire roubaisien. Un acte symbolique qui lie les 9 communes, ou presque, du secteur.

L'Arbre lie neuf communes, ou presque
Des politiques de tout bord réunis autour d'une même table, l'image est presque touchante. Cette photo de famille on la doit à un arbre ou plutôt à la signature de la charte de l'Arbre du territoire roubaisien. Un acte symbolique qui lie les 9 communes, ou presque, du secteur.


DELPHINE POMMIER > delphine.pommier@nordeclair.fr
Ils sont tous là : Pierre Dubois (PS), le futur maire de Roubaix, Slimane Tir (EELV), Francis Vercamer (Nouveau centre), les maires apolitiques des petites communes (Leers, Toufflers)... et aussi le député-maire Dominique Baert qui se fait d'ailleurs remarquer en arrivant le dernier « pour la dernière pelletée ! » Un signe de son enracinement dans le secteur ?
Tous là ? Presque. Un absent au parc de Barbieux pour la plantation mais également salle Pierre de Roubaix pour la signature officielle de la charte de l'Arbre du territoire roubaisien. Régis Cauche, maire de Croix, n'a même pas envoyé d'émissaire pour le seconder ! Et pour cause, la Ville de Croix, pourtant invitée, n'avait pas l'intention de se déplacer. Deux raisons à cela nous explique le directeur de cabinet de Régis Cauche : « Nous avions souhaité que cette signature se fasse à Croix, ville qui a obtenu le grand prix national de l'Arbre en 2011. Cela aurait été une belle façon de valoriser les employés municipaux croisiens. » L'autre raison, c'est évidemment le dossier Beaumont que Régis Cauche n'a toujours pas digéré. On se souvient qu'en conseil municipal de Roubaix, le maire René Vandierendonck avait fait voter une subvention pour l'association de sauvegarde du parc de Beaumont. Une ingérence dans les affaires croisiennes que Régis Cauche a voulu rappeler au maire de Roubaix par cette absence. « Cela ne remet pas en question notre engagement dans ce dispositif environnemental », précise cependant, Laurent Flodrops, directeur de cabinet du maire de Croix.


Un aparté qui n'a pas entaché la bonne tenue de cette cérémonie. Après les symboliques coups de pelles au parc de Barbieux, élus et partenaires ont rejoint la salle Pierre-de-Roubaix pour signer et sceller officiellement cette nouvelle convention.
Concrètement Hem, Lannoy, Leers, Lys-lez-Lannoy, Roubaix, Toufflers, Wasquehal, Wattrelos... et Croix s'engagent en faveur d'une gestion raisonnée et durable des arbres sur leur territoire. Cela signifie que les villes signataires devront garantir le maintien et enrichir le patrimoine arboré existant, gérer l'arbre de façon raisonnée et durable, missionner des professionnels formés à la gestion de l'arbre etc. Tout un programme qui a ravi le vice-président de Lille métropole communauté urbaine, Alain Bernard : « C'est une belle démarche qui a pris racine sur le territoire roubaisien ! » w

Nord Éclair