Roubaix

Les vuvuzelas en moins

Publié le 04/07/2010 à 00h00

Il y avait de l'ambiance hier à la Condition publique. S'y déroulait en effet un tournoi de foot... virtuel dont la finale sera disputée cet après-midi. Avant le final de cette 3e édition assuré par la compagnie Générik Vapeur.

Les vuvuzelas en moins
Il y avait de l'ambiance hier à la Condition publique. S'y déroulait en effet un tournoi de foot... virtuel dont la finale sera disputée cet après-midi. Avant le final de cette 3e édition assuré par la compagnie Générik Vapeur.


Il y en avait même qui étaient venus avec leurs supporters ! Il faut dire que en ces temps où le foot n'est pas toujours vertueux, le foot virtuel compte de plus en plus d'adeptes. En témoigne Yacine Tahari, président de l'association lilloise La crampe aux doigts qui développe dans la métropole les tournois de Pro Evolution Stocker, un logiciel de jeu mis au point par Komami. « Ce produit existe depuis une quinzaine d'années mais il est sans arrêt remis à jour et il demeure une des premières ventes en France, assure Yacine Tahari. On organise régulièrement des rencontres et un nombre de plus important de Roubaisiens et de Tourquennois y participent. » Ce qui explique que l'association Nouveau regard sur la jeunesse et le centre social du Pile aient eu l'idée de faire appel à la Crampe aux doigts pour organiser leur propre coupe du monde dans le cadre de « Pile au rendez-vous ». À côté de la compétition, il y avait par ailleurs les divers ateliers proposés par le centre culturel Saint-Exupéry de Reims spécialisé dans les activités ludo-sensorielles multimédia qui avait choisi lui aussi de mettre le ballon rond en valeur.
Et puis aussi la « maison blanche » de Delphine Chenu, une photographe fortement sollicitée même si hier ses modèles étaient contraints de se plier à ses caprices. On en a fait l'expérience !w

Nord Éclair