Environs de Lille

Un gros « oui » et des petits « mais » pour l'arrivée de V'lille

Publié le 06/11/2011 à 00h00

Alors que de nouvelles stations ont ouvert cette semaine, nous avons voulu savoir si les maires de Marcq, Marquette, Wambrechies et St-André seraient favorables à la venue de V'lille dans leur commune. Dans l'ensemble, oui, ont-ils dit, avant d'apporter plusieurs nuances.

Un gros « oui » et des petits « mais » pour l'arrivée de V'lille
Alors que de nouvelles stations ont ouvert cette semaine, nous avons voulu savoir si les maires de Marcq, Marquette, Wambrechies et St-André seraient favorables à la venue de V'lille dans leur commune. Dans l'ensemble, oui, ont-ils dit, avant d'apporter plusieurs nuances.


Bernard Gérard, maire de Marcq (UMP) : « Je suis pour mais je veux un bilan ». « Je n'ai pas de raison d'être contre, mais je veux un bilan au bout d'un an. Toute politique qu'on lance nécessite une évaluation, que ce soit pour le Grand Stade ou les V'lille. Ce n'est pas forcément pour être négatif, les élus communautaires ont simplement une mission de contrôle. Vous me demandez où je souhaiterais qu'il y ait des stations, je pense qu'il en faudrait le long des grands axes. Nous avons, notamment, l'une des plus grandes bandes cyclables de France, de Lille jusqu'à Roubaix et Tourcoing, ce serait intéressant de relier les trois villes avec des V'lille. Cela dit, je ne peux pas, d'un côté, demander de la réflexion et de l'autre donner, comme ça, sans concertation, des préconisations pour les bornes V'lille. Il faut que nous puissions réfléchir ensemble à leurs emplacements.
 » Daniel Janssens, maire de Wambrechies (sans étiquette) : « On s'adaptera à la demande ». « Ces V'lille sont une très bonne chose et il est d'ailleurs prévu, dans le plan transport, que nous en ayons à Wambrechies, l'année prochaine, mais ce ne seront que des longues durées. On aura un garage à vélos dans le centre-ville et les gens les garderont chez eux. Après, tous les ans, on rediscute et si les gens souhaitent des bornes, on s'adaptera. Mais déjà, s'il y a plus de vélos, cela va désengorger les parkings. Aujourd'hui, avec la Liane, les gens laissent leurs voitures à côté des arrêts et le stationnement est engorgé dans le centre et rue d'Ypres, notamment. En plus, la ville est bien aménagée, entre la voie verte et les pistes vers Quesnoy. Nous pourrions, ainsi, avoir des bornes dans le quartier de l'Agrippin, dans le centre et dans le secteur du cimetière d'Emmaüs. » Olivier Henno, maire de Saint-André (MoDem) : « C'est une nécessité ». « La ville est tout à fait prête et c'est une nécessité pour les Andrésiens, j'ai donc fait la demande. Je ne vois pas pourquoi Mons aurait des V'lille et pas nous. Je peux comprendre que tout ne soit pas installé d'un coup, mais c'est un service dont les habitants doivent bénéficier. Surtout qu'il y a une station au bout de la rue Royale et que l'on voit beaucoup de V'lille traverser Saint-André. Transpole me dit qu'il serait obligé de mettre quatre stations, mais nous, avec une seule borne en face de la mairie, on serait contents ! S'il devait y avoir un deuxième lieu, je pense que la gare de Saint-André serait indiquée. En fait, ce qui me semblerait juste est qu'il y en ait le long de la Liane, qui est plus proche d'un tramway que d'un bus traditionnel. » Philippe Cousin, directeur de cabinet du maire de Marquette (sans étiquette) : « Il faudrait déjà pouvoir prendre le bus avec son vélo ». « Oui, nous sommes pour les V'lille. Nous allons avoir une zone parc à vélos et c'est une bonne chose. Après, nous aimerions évidemment avoir aussi des stations V'lille pour des utilisations courtes, puisque nous partons du principe que plus on en fait dans ce domaine-là et mieux c'est. Et puis, globalement, la ville est bien aménagée pour les vélos... mis à part les franchissements de la Deûle et de la Marque. Le pont de l'Épinette, par exemple, est trop vieux et trop raide des discussions sont en cours pour son réaménagement. Cela dit, en parallèle, nous aimerions beaucoup que l'intermodalité soit déjà possible pour les propriétaires de vélo et qu'ils puissent, tout simplement, prendre le bus avec. Cela ne doit pas être très compliqué à mettre en place et cela faciliterait bien des choses. »w

Nord Éclair