Béthune

L'antenne de formation de la Police recrute des cadets de la République

Publié le 23/03/2011 à 00h00

L'école de la deuxième chance : c'est l'appellation que revendique la formation des cadets de la République en offrant aux jeunes dits «  en échec scolaire » la possibilité d'entrer dans la police grâce à l'alternance.

L'antenne de formation de la Police recrute des cadets de la République
L'école de la deuxième chance : c'est l'appellation que revendique la formation des cadets de la République en offrant aux jeunes dits «  en échec scolaire » la possibilité d'entrer dans la police grâce à l'alternance.


Une nouvelle campagne de recrutement est lancée à l'antenne béthunoise de l'école nationale de la police de Roubaix. Les dossiers de candidature sont à déposer avant le 18 avril.
La formation y dure une année. Douze semaines dans les lycées Malraux à Béthune ou Pasteur à Hénin-Beaumont pour une remise à niveau en français, maths, anglais, connaissances générales, sport et informatique vingt-huit semaines à l'antenne béthunoise, installée sur le site de la CRS 15, où on les forme pour devenir adjoint de sécurité - le B.A.-BA du métier - avant de les préparer au concours interne de gardien de la paix qu'ils peuvent passer autant de fois qu'ils le désirent et sept semaines de stage en commissariat.
Un contrat de cinq ans Les critères ? Mesurer 1,60 m au minimum, avoir une bonne acuité visuelle, être de nationalité française ou être en cours de naturalisation, avec une bonne moralité et un casier judiciaire vierge. Il faut ensuite passer les épreuves de sélection qui démarrent par des tests psychotechniques et une épreuve de français.


Environ la moitié des candidats est conservée et passe alors les tests de motivation avant, en cas de succès, la visite médicale et l'enquête de personnalité.
Ceux qui passent avec succès cette sélection signent un contrat de cinq ans avec la Police nationale : un an comme cadet (avec une rémunération de 492 E durant la scolarité) et quatre ans comme adjoint de sécurité (salaire : environ 1 200 E bruts) dans un commissariat de département.
Les chances d'être retenu sont un plus importante cette fois puisque l'effectif de la prochaine promotion passera de trente à quarante cadets. Mais il faut se hâter : il reste trois semaines pour déposer son dossier. Retrait des dossiers de candidature : unité de formation de police de Béthune, rue Henri-Barbusse, BP 806 62408 Béthune cedex. & 03 21 68 82 60.

Nord Éclair