Béthune

L'association de l'école Suzanne-Blin a-t-elle encore un avenir ?

Publié le 17/03/2010 à 00h00

En tout cas, c'est ce que croit Serge Marcellak. En effet, puisque l'enseignant a accepté de reprendre la présidence de cette association sportive et socioculturelle qui a vu le jour, il y a une quinzaine d'années sous l'impulsion de Philippe Piteux.

L'association de l'école Suzanne-Blin a-t-elle encore un avenir ?
En tout cas, c'est ce que croit Serge Marcellak. En effet, puisque l'enseignant a accepté de reprendre la présidence de cette association sportive et socioculturelle qui a vu le jour, il y a une quinzaine d'années sous l'impulsion de Philippe Piteux.



L'ancien directeur se souvient. « Nous avons créé cette structure afin de pouvoir utiliser plus librement l'argent récolté lors des fêtes. Nous avons pu acheter du matériel (photocopieuse, projecteur, équipements sportifs). Nous avons également monté des projets avec le Fonds de participaton des habitants. » L'association est composée d'enseignants, de parents d'élèves, d'élèves et même de personnes extérieures. « Son but n'est pas de remplacer la dotation communale, mais d'apporter un petit plus à l'école et à ceux qui y travaillent », poursuit Philippe Piteux. En 2008, celui-ci passe le relais à un parent d'élève, Laurent Westrelin. Cette succession coïncide avec l'arrivée d'un nouveau directeur qui n'adhère pas aux idées de l'association. L'an dernier, il n'y a pas eu de kermesse et les activités ont été quasi inexistantes. Cette année, le directeur, Cédric Duriez a déjà prévenu ses interlocuteurs. « Il y aura une fête, mais elle sera intégralement gérée par la coopérative de l'école. » Si Laurent Westrelin a quand même accepté d'occuper le poste de trésorier adjoint, il préfère quitter la présidence. « Nous avons participé à la fête de Noël, mais il n'y a pas eu de retour. » Pour Serge Marcellak, « Il faut que l'association reste un complément de la coopérative.
L'objectif est de faire revenir les familles à l'école par son intermédiaire. Il va falloir faire des compromis. » C'est une tâche ardue qui attend le jeune enseignant car vendredi soir, lors de l'assemblée générale, il n'y avait que trois parents dont un couple. Bureau : Philippe Marcellak, président ; Valérie Laignel, secrétaire ; Sabrina Westrelin, trésorière.


Nord Éclair