Locales

Y a-t-il un Lensois pour supporter les Lillois ?

Publié le 14/05/2011 à 00h00

Un Lensois qui supporte le LOSC le temps d'une finale de coupe de France ? Infamie pour certains. Envisageable pour d'autres, surtout face au PSG, mais quand même vraiment à titre exceptionnel...

Y a-t-il un Lensois pour supporter les Lillois ?
Un Lensois qui supporte le LOSC le temps d'une finale de coupe de France ? Infamie pour certains. Envisageable pour d'autres, surtout face au PSG, mais quand même vraiment à titre exceptionnel...


GAËLLE CARON ET CÉLINE DEBETTE > artois@nordeclair.fr
Giordano, 26 ans, supporter convaincu des Sang et Or. « Pour un supporter lensois, c'est un match particulier. Et vu la banderole anti-ch'tis des supporters parisiens en finale de la coupe de la Ligue en 2008, je ne suis pour aucune des deux équipes. Ça me passe au-dessus de la tête, c'est un match que je ne regarderai même pas. On est plus occupé à assurer le maintien en Ligue 1, on va donc plutôt s'intéresser à Monaco - Lens dimanche qu'à ce vieux match au stade de France. Si Lens était en finale, les Lillois ne seraient pas plus fair-play... » Guy Delcourt, maire de Lens. « J'ai toujours eu une attitude constructive dans mes relations avec le foot. J'ai contesté les supporters lensois qui refusaient au LOSC de venir jouer à Bollaert. Le sport est un lieu de fraternité. Que la région Nord - Pas-de-Calais, très touchée par la banderole anti-ch'tis, puisse à l'occasion de ce match offrir un pied de nez à l'insulte parisienne, ce serait un juste retour des choses. Alors oui, je soutiens aujourd'hui Lille, le fleuron régional du football, mais ce sera peut-être Valenciennes demain ou Lens après-demain. » Grégory, 38 ans, supporter lensois tempéré. « J'ai deux sentiments. Ma priorité reste le RC Lens, car on a encore un petit espoir de maintien. Mais je suis du Nord - Pas-de-Calais et je préfère quand même que Lille emporte cette finale. Ce serait valorisant pour la région. Les derby c'est autre chose. Je préfère avoir un champion de France nordiste que parisien ou marseillais. Et puis, j'aime le sport. Lille a une belle équipe, joue bien au ballon, mérite de gagner et même de faire le doublé. C'est l'amour du beau football et du beau jeu qui l'emporte. Mais pour moi, le match le plus important du week-end reste quand même Monaco - Lens, demain, à 17 h. » Patrice, 51 ans, supporter lensois abonné depuis 1971. « Lille ou Paris ? Vous me demandez de choisir entre la peste et le choléra ! Je ne vais pas regarder ce match, je m'en tape. À la rigueur, j'aurais regardé si c'était Lille - Marseille ou Lille - Sochaux. En étant un peu content, quoi qu'il arrive, si le LOSC perd. L'argument régional, je n'y suis pas sensible du tout, mais attention, c'est le point de vue d'un supporter uniquement. Ça reste un jeu. » Mickaël, 23 ans, Lensois supporter... du LOSC. « Je suis supporter lillois depuis la Ligue 2. Enfant, en 1997-98, j'étais supporter du RC Lens, parce que c'était une belle équipe qui faisait rêver, mais à partir de 1999-2000, après les transferts de Vairelles, Ziani et Drobniak, je ne m'identifiais plus à l'équipe et j'ai commencé à regarder les matches du LOSC. J'ai accroché et je suis devenu fan. Je suis un adepte du beau football, donc je ne peux plus soutenir Lens. Je pense que Lille va gagner 2-1 contre Paris, mais si c'est le cas, je n'irais pas non plus faire de la provoc' dans les rues de Lens et klaxonner, je ne suis pas suicidaire. Je pense plutôt aller faire la fête sur Lille. » Véronique, 50 ans, déléguée permanente du 12 lensois (association de supporters). « Mon mari a invité son père qui est pour Lille et sa mère qui soutient le RC Lens à assister à la finale au Stade de France. Moi je n'y vais pas car je suis Sang et Or jusqu'au bout. Mais je ne dis pas pour autant que je ne regarderais pas le match à la télé, ne serait-ce que pour jubiler devant la défaite des Parisiens. Ce sera leur sanction pour la banderole anti-ch'tis. Et puis, si le LOSC remporte le titre, ce sera très bien pour la région et une belle récompense pour eux. Mais ce qui m'importe en ce moment, c'est le RCL. Pour l'instant, on est encore sous le couperet et puis, il faudra attendre le temps de la reconstruction avant d'espérer, à notre tour, une coupe de France qu'on n'a jamais eue. »w

Nord Éclair