Monde

L'Eurométropole, partager ses passions à saute-frontière

Publié le 30/01/2012 à 00h00

Ne demandez jamais à Nicolas Malo pourquoi il a choisi l'Eurométropole pour lancer, et son cabinet de conseil en web analytics, et WALILLE, son club de passionnés de la même discipline ! La réponse de cet ancien étudiant de l'Edhec est très longue.

L'Eurométropole, partager ses passions à saute-frontière
Ne demandez jamais à Nicolas Malo pourquoi il a choisi l'Eurométropole pour lancer, et son cabinet de conseil en web analytics, et WALILLE, son club de passionnés de la même discipline ! La réponse de cet ancien étudiant de l'Edhec est très longue.


Il parle de « carrefour européen », d'« esprit très ouvert », de la « proximité de la frontière », du cadre de vie « ville/campagne unique en Europe », du côté « très entreprenarial et de la richesse associative qui caractérisent habituellement le monde anglo-saxon »... Et l'homme a de quoi comparer. Avant de regagner l'Eurométropole, il a vécu aux États-Unis et au Canada. C'est là-bas qu'il fait ses armes dans le web analytics, cette jeune science qui oeuvre à l'optimisation des sites Internet. « J'ai pu y assister a des événements sociaux autour du web analytics qui réunissaient une quarantaine de personnes », explique-t-il. De retour à Lille, il organise des rencontres du même type qui attirent jusqu'à 150 personnes. Pour partager une discipline qui se moque bien des frontières, sa communauté s'étend au versant belge de la métropole en septembre dernier, et devient la communauté Web Analytics de l'Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai.
Un 1er dîner franco-belge a eu lieu à Mouscron le 19 janvier. Le prochain aura lieu le 12 juin, à Tournai...
w


M.G.

Rens. http://www.walille.com/

Nord Éclair