Dépêches

La région en pointe dans l'application de la puce RFID

Publié le 04/10/2011 à 00h00

Durant deux jours (aujourd'hui et demain), se tient à Marcq-en-Baroeul, à la Cité des échanges, le deuxième congrès international RFID. Cette petite puce à radio fréquence révolutionnera d'ici quelques années le commerce. Elle est notamment développée dans la région.

La région en pointe dans l'application de la puce RFID
Durant deux jours (aujourd'hui et demain), se tient à Marcq-en-Baroeul, à la Cité des échanges, le deuxième congrès international RFID. Cette petite puce à radio fréquence révolutionnera d'ici quelques années le commerce. Elle est notamment développée dans la région.

Gérer un stock sans même déballer un carton, réapprovisionner les rayonnages, rechercher une taille disponible... D'ici quelques années, les commerçants pourraient bien voir leur magasin, de la grande distribution ou du simple commerce de proximité, du textile à l'alimentaire, changer de visage. Et leur gestion, optimisée.

Le secteur voit arriver dans ses entrepôts et ses stocks la puce RFID, une mini puce à radio fréquence créée il y a une dizaine d'année, déjà utilisée dans le domaine des transports ou de l'aéronautique, qui pourrait bien renvoyer le code-barre au placard. Son avantage : lire toutes les informations concernant un produit (prix, disponibilité, couleur, matière, ingrédient...) en un temps record, et sans contact. "Il suffit juste de passer avec le lecteur de puce RFID à côté du produit pour le déclencher", montre Hélène Descamps, directrice de marketing chez Norcod, société spécialiste des technologies liées au flux d'information et de traçabilité, qui explqiue que "la gestion d'un stock se trouve ainsi facilitée".

Durant les deux jours de congrès international du RFID, qui se déroule à Marcq-en-Baroeul aujourd'hui et demain, conférences, débats et démonstrations rassemble des chercheurs du centre national de référence du RFID, du pôle de compétitivité national, ainsi que des développeurs. Pourquoi la région lilloise pour l'organisation de ce congrès ? Parce qu'elle est en pointe dans le domaine, assure Chékib Gharbi, directeur du Centre d'Innovation des Technologies sans Contact (CITC), basé à Euratechnologie (Lille). "Dans la région, dix entreprises travaillent au développement de la technologie RFID. Deux cents entreprises cherchent à développer aussi la mobilité et le sans contact. Il y a un potentiel évident."

D'autant plus que de grands noms de la distribution et de la VAD, implanté dans la région, commencent à intégrer le système à leur chaine de réapprovisionnement. Pistes de recherche de demain : le développement de la RFID dans les relations entre les consommateurs et leur magasin en passant, notamment, par les applications mobiles.

Nord Éclair