Dépêches

La manif' des motards : le grand bazar sur l'A1

Publié le 11/09/2011 à 00h00

De deux à trois mille motards ont défilé dimanche après-midi, sur l'A1 au départ de Lesquin puis dans Lille, pour protester contre les mesures proposées en mai dernier par le Comité interministériel pour la sécurité routière.

La manif' des motards : le grand bazar sur l'A1
De deux à trois mille motards ont défilé dimanche après-midi, sur l'A1 au départ de Lesquin puis dans Lille, pour protester contre les mesures proposées en mai dernier par le Comité interministériel pour la sécurité routière.

Environ trois mille motards ont répondu à l'appel de la Fédération française des motards en colère ( FFMC), pour un grand défilé autour et dans Lille, comme en juin dernier. Motifs de leur mécontentement: le port obligatoire du gilet jaune, inutile selon eux, l'agrandissement obligatoire des plaques minéralogiques des motos ou l'installation des radars " pédagogiques". Ces mesures montrent pour la FFMC que l'état mène une politique du ""tout répression", en ce qui concerne la sécurité routière, quand les usagers des deux-roues demanderaient plus de formation et de discussion.

Aux motards français se sont joints quelques centaines de motards belges, et plus, suprenant, une dizaine de solex venus de Calais pour protester contre l'instauration d'un contrôle technique obligatoire pour les deux-roues, même anciens.

Cette manifestation a entraîné de 10 à 15 km de bouchons dans les deux sens de l' A1, bloquant les automobilistes plus d'une heure. Certains se sont montrés compréhensifs, voire solidaires, d'autres moins : deux individus ont enjambé la barrière de sécurité pour s'en prendre à un motard, ce qui a déclenché une petite bagarre. Un homme, angoissé à l'idée de manquer son avion, a tenté de rejoindre l'aéroport de Lesquin.. à pied sur la bande d'arrêt d'urgence. Il a été rappelé à la raison par les forces de l'ordre.

Le cortège a terminé son parcours devant la préfecture de Lille. Contrairement à leur souhait, les représentants de la FFMC n'ont été reçus ni par la préfecture ni par la mairie.

Les motards ont prévenu qu'ils manifesteraient à nouveau si les mesures annoncées sont maintenues, sans les modifications qu'ils demandent.

Plus d'information ce lundi dans Nord éclair

Nord Éclair