Actualités de la région

Centre ville : Quick réagence sa cuisine, pas ses menus

Publié le 17/03/2011 à 00h00

Le bacon à base de viande de porc continue d'être prohibé au Quick du boulevard Gambetta. Les travaux en cours actuellement ne remettent nullement en cause l'option halal affichée depuis l'an dernier, une option qui avait déchaîné les réactions les plus diverses au niveau national.

Centre ville : Quick réagence sa cuisine, pas ses menus
Le bacon à base de viande de porc continue d'être prohibé au Quick du boulevard Gambetta. Les travaux en cours actuellement ne remettent nullement en cause l'option halal affichée depuis l'an dernier, une option qui avait déchaîné les réactions les plus diverses au niveau national.



L'an dernier, à titre expérimental, la chaîne de restauration Quick décidait de se tourner vers la viande de boeuf halal et d'abolir le bacon de porc de ses menus dans une dizaine de ses restaurants dont celui de Roubaix. Durant près de trois mois, personne ne trouva à redire à ce choix culinaire, à défaut d'être gastronomique.
Et puis soudain, le restaurant du boulevard Gambetta se retrouva dans l'oeil d'un cyclone médiatico-politique, suscitant la controverse au point de devenir le Quick le plus emblématique de France. Le maire envisagea même de déposer plainte pour discrimination avant d'y renoncer.


Mais ne voilà-t-il pas que ledit Quick est momentanément fermé en raison de travaux. Un an après l'affaire du halal, il était normal de s'interroger sur ce chantier d'une durée d'une dizaine de jours, la réouverture étant annoncée pour le 19 mars.

« Pas de nouvelle stratégie... »
Les travaux en cours au niveau de la cuisine sont-ils motivés par l'application d'un principe de précaution au niveau de l'ensemble de la chaîne après le décès le 22 janvier d'un adolescent victime d'une présumée intoxication alimentaire au sortir du Quick d'Avignon/Cap sud ? Sont-ils inhérents à la demande du maire de faire cohabiter une offre mixte (halal et non halal) ?
Pascal Nys, responsable du restaurant, estime que cette offre mixte existe déjà : il n'y a que le boeuf qui soit halal. Oui mais le bacon ? Celui de dinde a suppléé celui de porc (considéré comme haram et donc illicite pour les musulmans) dans le Strong bacon. Le « halouf » demeure donc prohibé au Quick de Roubaix. Mais si le porc est interdit aux musulmans, il n'a rien d'obligatoire pour les non musulmans objectera-t-on.
M. Nys assure donc que le chantier en cours n'a rien à voir avec l'adoption d'une nouvelle stratégie : « Il s'agit en fait de travaux de rénovation interne, comme on en effectue régulièrement pour que les installations demeurent opérationnelles », indique Pascal Nys qui affirme que les menus proposés ne sont en rien concernés par ces travaux d'un montant de 150 000 euros.
« La salle a été refaite, il y a deux ans, note encore Pascal Nys. Cette fois, il n'y a que l'îlot central qui soit transformé.
La nouveauté visible pour le client ce sera un double poste de boissons. »w

Nord Éclair