Actualités de la région

Les routes de la région bloquées par la neige

Publié le 18/12/2010 à 00h00

Hier soir, les conditions de circulation étaient catastrophiques, essentiellement sur le Pas-de-Calais, alors que la neige s'y est invitée plus tôt que prévu. Rocade minière bloquée et A1 bouchée venaient clore une journée déjà compliquée et endeuillée à Divion.

Les routes de la région bloquées par la neige
Hier soir, les conditions de circulation étaient catastrophiques, essentiellement sur le Pas-de-Calais, alors que la neige s'y est invitée plus tôt que prévu. Rocade minière bloquée et A1 bouchée venaient clore une journée déjà compliquée et endeuillée à Divion.


Dans la journée déjà, le CRICR (centre régional d'information routière) avait comptabilisé pas mal d'embouteillages et d'accidents dus à des glissades. Un poids lourd en travers de la route sur l'A22, au niveau de Marcq-en-Baroeul, même chose sur l'A1 à la hauteur d'Esquerchin, glissade de voiture sur l'A23 au niveau d'Orchies et encore un accident, dans l'après-midi, sur l'A22 au niveau de Tourcoing.
La situation a empiré dans la soirée, les routes accueillant les premiers départs en vacances en même temps que de nouveaux flocons. Hier soir, la rocade minière, entre Bully-les-Mines et Douai, était « totalement saturée », selon le CRICR, suite à un accident de poids lourd au niveau de Lens. Selon la cellule de crise mise en place par la préfecture du Pas-de-Calais - la préfecture du Nord n'a prévu d'en mettre une en place qu'aujourd'hui -, les bouchons commençaient à peine à se résorber vers 22 h 30. « Les gens sont restés bloqués plus de deux heures, expliquait M.
Bouchier, directeur du cabinet du préfet du Pas-de-Calais. Du coup, nous avons envoyé l'association de protection civile pour réconforter au mieux ces automobilistes ».


Par ailleurs, la RN41, dans le sens La Bassée-Lille était elle aussi embouteillée dans la soirée, tout comme l'A1, notamment au niveau de Phalempin.
« La neige est tombée en masse et en avance dans la soirée, ce n'était pas prévu ainsi », se désolait hier soir le CRICR.
Antoine, parti à Paris le matin, était dans les bouchons au retour : « Je suis parti de Paris à 16 h. Au niveau de Ressons, les gendarmes nous ont stoppés durant une heure. La neige tombait, il y en avait 15 cm au sol... On est finalement repartis, pour rouler à moins de 50 km/h au niveau du péage de Fresnes-lès-Montauban. J'ai mis 5 h 30 au total pour faire Paris-Arras... » Des centaines d'automobilistes ont vécu la même galère. Gaëlle expliquait, alors qu'elle était totalement immobilisée au niveau de Cambrai à 20 h 30 après avoir traversé une tempête de neige « d'une ampleur incroyable », être « partie de Lille à 17 h30 ».
Si, sur la route, on n'a pas déploré d'accident mortel dans la journée d'hier, à Divion, une passante est décédée suite à la chute d'un panneau routier percuté par un automobiliste qui n'a pas pu s'arrêter à cause du verglas.
Enfin, sur le département du Nord, les secours ont comptabilisé une quarantaine de glissades de piétons. Ils appellent, surtout aujourd'hui, à une prudence renforcée.w

Nord Éclair